Tranches de vie d'enfants : pièce de théâtre et pensée magique :)


Mardi dernier, j'ai eu le plaisir de jouer avec mes 2 acolytes de la Compagnie de l'Antisèche à trois reprises notre conférence théâtralisée et humoristique autour de l'histoire de l'école, devant l'ensemble des élèves d'une école primaire. Habituellement, c'est un spectacle joué devant un public intergénérationnel. C'était notre première représentation 100% enfants. De ce fait, les comportements de certains groupes d'enfants en étaient exacerbés et d'autant plus observables, malgré mon positionnement de comédienne.


Dans le cadre de cette pièce, en qualité de conférencière déjantée nommée Anne-Brigitte de la Pistouflette, spécialiste en écolo-logie, la science de l'école, je présente aux enfants notre institutrice ayant vécu et exercé en 1908 dans la ville. J'explique qu'elle a été découverte congelée dans une poche glaciaire par des ouvriers travaillant actuellement dans le chantier devant la médiathèque de la ville et que nous l'avons décongelée progressivement dans l'hôpital le plus proche.


Au fur et à mesure de mon introduction, je vois les yeux des enfants de CP et de certains enfants de CE1 s'écarquiller, fascinés. Et je comprends immédiatement : ils pensent que ce que je dis est vrai.


Les enseignants leur ont bien précisé qu'il s'agissait d'un spectacle. Les enfants, habitués à voir des spectacles théâtraux savent que ce qui est présenté là est une parenthèse imaginaire. La plupart des CP / CE1 que j'ai devant moi n'ont pas l'habitude d'aller voir des spectacles et, de ce fait, ils me croient. La pensée magique est encore suffisamment présente à cet âge-là pour que les détails abracadabrantesques que je présente leur semblent plausibles : la décongélation d'un être humain, ma boîte à musique qui permettrait d'activer un stimulateur cérébral qui aurait le pouvoir d'animer cette institutrice, etc.


Les élèves de CM ont bien compris que ce spectacle était de l'ordre de l'imaginaire et se posent peu de question.

Les élèves de CE2 et CE1 se questionnent beaucoup et cherchent les indices qui leur permettrait d'identifier ce qui est réel de ce qui ne l'est pas.


Et, effectivement, à la fin du spectacle, nombre d'élèves de CP / CE ont demandé à leur enseignant respectif si cette institutrice avait vraiment été décongelée et avait vraiment vécu en 1908 et si notre comédien trublion qui souhaitait détruire la ville et ses écoles pour construire une gigantesque usine de masques en avait vraiment l'intention.


J'avais déjà constaté cela lors de spectacles de magie : des CP / CE1 qui s'interrogent sur les véritables pouvoirs magiques du prestidigitateur alors que les CM cherchent à découvrir les trucs et admirent le savoir-faire du professionnel.


Et c'est cette même pensée magique qui porte les enfants à croire au Père Noël, lorsque l'entourage favorise cette croyance. Il est donc logique que, sans influence majeure extérieure, les enfants arrêtent généralement de croire au Père Noël au CP/CE1.




Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square