top of page

Les 7/12 ans et la lecture : un enjeu de taille !




IPSOS et le CNL (Centre National du Livre) publient leur dernière étude sur les jeunes Français et la lecture. Cette étude associe surtout la lecture à la lecture de livres. Rappelons que les enfants pratiquent également la lecture dans d'autres activités (les écrans, notamment).


On pourrait regretter que les "jeunes Français" recouvre une catégorie très large : de 7 à 19 ans, des primo-lecteurs aux jeunes adultes. Il est également dommage que les focus sur les plus jeunes "7/12 ans" tiennent compte de l'âge et non pas du lieu de scolarité qui a un impact important sur les comportements et, notamment sur le rapport au livre. A 12 ans, on peut être en CM2 ou en 6e.


Cela dit, il est clair que la lecture est très présente dans la vie des 7/12 ans :

92% des enfants lisent pour l'école.

83% des enfants lisent pour le plaisir. : c'est une bonne nouvelle !

Leur temps de lecture moyen quotidien est de 23 mn. A noter que le temps d'écran est de 2h03. Le ratio est clair. Pour favoriser la lecture de livres, valorisons le livre, donnons l'exemple, mais, surtout, ne dévalorisons pas les écrans ; le combat est perdu d'avance...

A noter que la lecture de romans restent peu présente chez les 7/12 ans. Seuls 33% des 7/12 ans en lisent, parfois, en lien avec une obligation scolaire. Les enfants favorisent la lecture de bandes dessinées (franco-belge, manga, comics) et d'albums jeunesse et livres illustrés.

Une baisse réelle de la lecture apparaît dès l'entrée au collège. Mes entretiens avec les enfants, les parents, les enseignants et les bibliothécaires apportent quelques éléments explicatifs :

  • Les collégiens se rendent peu dans les bibliothèques municipales, même ceux qui y venaient fréquemment lorsqu'ils étaient scolarisés en CM2 : la nécessité d'un temps de trajet allongé pour se rendre au collège, la scolarité le mercredi et la quantité de devoirs plus importante laissent moins de temps pour aller en médiathèque. Et puis, simplement, certains collégiens se détournent de la lecture de livres à ce moment-là.

  • Les CDI des collèges sont parfois difficiles d'accès : pendant les cours des professeurs documentalistes, ils ne sont pas accessibles aux autres élèves, le nombre d'élèves acceptés au CDI est parfois limité notamment pour le temps méridien, etc. Pourtant, les CDI ont, par ailleurs, largement amélioré la qualité des publications disponibles (bien plus récentes, bien plus attractives qu'il y a 30 ans).

  • Les lectures imposées en cours de français intéressent moins les collégiens : comme le confirme l'étude IPSOS-CNL 52% seulement ont aimé les lectures effectuées pour le collège contre 74% des 7/12 ans.

  • Les mangas restent encore dépréciés par de nombreux adultes. Souvent, les adultes éloignés de cet univers espèrent surtout que cette lecture mènera les collégiens à la lecture de romans.

  • La lecture de livres n'est pas particulièrement valorisée dans la culture adolescente. Les pratiques identitaires adolescentes se positionnent plutôt autour des écrans, de la musique, du sport.


Que faire pour favoriser le plaisir de lire auprès des 7/12 ans ?


  • Pour les parents : donner l'exemple : que les parents lisent, qu'ils lisent des livres à leur enfant même lorsqu'il sait lire, qu'ils accompagnent leur enfant dans une bibliothèque municipale et qu'ils offrent aussi des livres pour les anniversaires, pour Noël, etc. Le livre ne s'oppose pas aux jeux et jouets : il les complète !

  • Pour les enseignants : donner envie... dès la maternelle !

    • En offrant chaque jour une lecture intéressante, enthousiasmante à leurs élèves.

    • En proposant une bibliothèque de qualité en classe avec possibilité de lire seul ou à plusieurs pendant les temps libres disponibles. Il y a 4 ans, j'ai, personnellement, réaménagé une bibliothèque d'une classe de CM2 en enlevant les livres trop anciens, en apportant des supports variés (BD, documentaires, romans, etc.). Depuis lors, l'enseignant, surpris, a constaté que la grande majorité de ses élèves lisaient pendant les temps libres, se conseillaient des livres entre eux, etc.

    • En évitant les fiches de lecture : un exercice très éloigné du plaisir de lire, mais en favorisant plutôt les partages de coups de cœur à l'oral en classe, plus spontanés, plus vivants... avec toute liberté sur le type de livre choisi (romans, BDs (dont mangas), albums, etc.)

  • Pour les bibliothécaires : enthousiasmer !

    • En sélectionnant des supports pertinents et en les mettant en avant avec inspiration.

    • En proposant des accueils de classe 100% axés sur le plaisir. Sinon... les enfants ne reviendront pas d'eux-mêmes !


Pour obtenir le rapport complet, c'est ici :


Ipsos-CNL-jeunes-et-lecture-2024-rapport-complet
.pdf
Télécharger PDF • 1.89MB


Pour des formations innovantes sur l'accueil des classes en médiathèque, sur le plaisir de la lecture, n'hésitez pas à me contacter :)

Comments


Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page