Gérer les enfants aux comportements difficiles en collectivité... Des pistes d'action...


Depuis de nombreuses années déjà , c'est une des formations qui m'est le plus demandée par les collectivités : Comment gérer les enfants difficiles ? En effet, l'accroissement des effectifs dans les classes, dans les temps périscolaires et pendant le temps de restauration collective accentue les problématiques de gestion des groupes d'enfants. Ajoutons à cela la scolarisation des enfants de moins de 3 ans dont les conditions d'accueil en classe et en périscolaire ne sont pas du tout adaptées à cette tranche d'âge et la scolarisation d'enfants à besoins particuliers toujours dans ce contexte de massification des effectifs. Enfin, la COVID et ses contraintes organisationnelles rendent souvent la gestion des groupes d'enfants ubuesque.


Lorsqu'une telle demande est effectuée, ma première intervention consiste à reformuler la demande : Comment gérer les enfants AUX COMPORTEMENTS difficiles ? Il s'agit alors d'expliquer aux services de ressources humaines, puis aux stagiaires qu'un enfant difficile n'existe pas, c'est son comportement qui est en cause. Et, là encore, la première phase de la formation consiste à expliciter que, là encore, un "comportement difficile" n'est pas une donnée objective : un comportement difficile, c'est surtout un comportement qui ne correspond pas aux attentes des professionnel.les dans le cadre d'une collectivité.


Les 2 ou 2 journées de formation consiste donc à déconstruire les causes des ces comportements inadaptés et à favoriser les conditions d'un accueil le plus plus confortable pour les professionnel.les et pour les enfants. Les pistes d'amélioration de l'accueil des enfants et de la prise en charge de ces comportements inadaptés sont nombreuses :

- Faire autorité plutôt qu'être autoritaire : s'adresser aux enfants sans user de Violences Educatives Ordinaires : pas de cris, pas de menaces et une réflexion approfondie sur le choix des mots que nous utilisons, être archi cohérent dans son comportement, fixer des règles justes et adaptées, etc.

- Enlever l'étiquette "enfant difficile" que certains enfants portent depuis parfois déjà plusieurs années afin de les aider à modifier leurs comportements.

- Aménager l'espace de manière à favoriser les comportements souhaités : tout un programme en soi !

- Gérer l'énergie du groupe de manière fluide et cohérente : il est impossible pour un enfant de 3/5 ans de se dépêcher pour aller aux toilettes pour ensuite immédiatement "se calmer" pour s'endormir dans des couchettes. Les jeux / demandes proposés ont un véritable impact sur cette énergie et facilitent le travail des professionnel.les et le confort des enfants.

- Gérer les conflits / les transgressions de manière adéquate de manière à accompagner l'enfant dans la gestion de ses émotions plutôt que trouver la "bonne" punition ou chercher vainement le "pourquoi", le "qui a commencé ?"


Ces journées de formation suscitent de nombreux questionnements et de profondes remises en question de certaines pratiques reproduites "par habitude". Elles permettent souvent également de conforter certaines pratiques déjà mises en place, parfois de manière épisodique, qui peuvent alors être généralisées.

Et, puis, surtout, cette formation met souvent en lumière toute l'énergie et la bonne volonté des professionnel.les qui font souvent de leur mieux pour un métier et des enfants auxquels ils/elles sont souvent très attachées malgré des conditions de travail qui ne facilitent pas toujours leurs interventions.






Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square